Syndicate content
Cosmopolitiques

La compassion est elle cosmopolitique (ou inversement?)

Ah vous voyez chers amis Haïtiens que vous pouviez encore faire un effort, un effort pour être un peu plus les vrais damnés de la terre! Il aura fallu que le ciel vous tombe sur la tête pour que le monde bouge pour vous, ce n'était quand même pas compliqué. Que les autres en prennent de la graine. Regardez: Obama va non seulement sauver mais reconstuire tout Haîti, Sarkozy veut non seulement geler mais annuler la dette, et même Besson arrête les expulsions vers Haïti.

Prochain numéro: Techniques cosmopolitiques Appel à contributions

Le premier numéro thématique de la revue en ligne portera sur les techniques, un thème majeur de tous les auteurs de référence de la revue et des cosmopolitiques en général et pourtant non encore traité comme tel.

16. Une exception si française


Présentation du numéro

Gérard Chouquer

Nacira Guénif-Souilamas

Une exception qui vient de loin...


Les caractères originaux d’une France d’exceptions

15. Esthétique et espace public

L'environnement  doit-t-il être esthétique?

Un plan régional santé environnement qui favorise l'empowerment des populations?

La condition d’un plan durable n’est pas l’excellence de ses mesures mais sa capacité à puiser ses racines dans le milieu de la vie ordinaire et dans ses ressources. Ce n’est pas seulement une question d’efficacité, bien connue dans les traditions de diffusions ratées d’innovation techniques et sanitaires dans les populations des pays en voie de développement, c’est avant tout une question politique, un choix fait en faveur de l’empowerment des populations, sous toutes les formes de regroupements imaginables. Car toutes les formes prises par la mise en œuvre du plan seront plus importantes politiquement que les mesures elles-mêmes.

14. Comment rendre la santé publique ?

La santé ne va pas fort ! Et ce n’est pas seulement un problème de trou de la sécu. Cependant, en analysant son fonctionnement ou la manière dont les firmes pharmaceutiques tentent encore de valider des pseudo innovations avec des essais clinique de moins en moins fiables, on peut admettre que la structure financière de « notre sécu » ne soit pas très saine. Mais la sécu autant que la santé sont elles encore nôtres ? Rien n’est moins sûr ! C’est en ce sens qu’il serait temps de rendre la santé publique, c'est-à-dire de la rendre aux publics.

Commentaires recents